Sauvage

Vous connaissez vous vraiment ? Vous allez me répondre oui, mais en êtes vous sûrs ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lolita S. Varu, ou le gentil petit chien ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Lolita S. Varu
Admin
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans ma chambre, à geeker comme une nolife

Feuille de personnage
Argent: 100 pièces de bronze
Inventaire:

MessageSujet: Lolita S. Varu, ou le gentil petit chien ~   Sam 1 Sep - 10:24











PRENOM(S)
NOM
AGE
SEXE
SIT./OR.
ESPECE
PARTICULARITES

Lolita Sabaka
Varu
18 ans
F
En couple avec June.Bi
Charmuzelle

//

MENTALITÉ

Bon bon bon....que dire sur Lolita ? Sa race lui va comme un gant. Un bon petit toutou fidèle, rien de plus.

Lolita est une chienne de compagnie. Elle est très calme bien que joueuse, elle aime beaucoup les enfants, et aime avoir son petit confort et sa petite routine. Toutefois, elle ne dénigre pas l'imprévu et sera très solitaire et sauvage aux premiers abords, n'approchant pas des personnes qu'elle ne connait, ou alors avec beaucoup de réticences.

C'est également une bonne chienne de garde. Protectrice, fidèle, loyale, territoriale, tant de qualités qu'elle partage avec les chiens type rottweiler et dobermann. Il ne faut pas empiéter sur son espace privé ni faire du mal aux gens qu'elle aime sous peine d'avoir une belle morsure en retour - dans le meilleur des cas....

Car Lolita est également une chienne de combat. Pouvant tuer sans le moindre discernement, elle est brutale, forte et n'hésitera à se la jouer sadique par moment sous peu qu'elle soit énervée.

Cela vous fait peur ? Il ne faut pas. En règle général c'est juste une jeune fille maladroite, autant physiquement qu'avec les gens, un peu tête en l'air, curieuse, gourmande et très droite (juste et obéissante, elle a été éduqué comme ça). Voulant toujours faire plaisir à ceux qu'elle aime et les protéger des gens néfastes. Une fois qu'elle vous a à la bonne, c'est une crème (il parait).

Prenez garde toutefois si votre faciès ne lui revient pas. Elle pourra dans le meilleur des cas vous ignorer royalement. Dans le pire des cas....

PS : Elle est phobique des insectes ! Cocasse non ?


BIBLIOGRAPHIE

Ouvrant les yeux, elle découvre le monde où elle avait atterrit. C'est jaune. Partout. Elle a chaud. Ses petites pattes noires contrastent avec le jaune.C'est sec. Sablonneux. Désertique.

Elle a faim. Elle appelle à l'aide. Ses aboiements se font très peu entendre. Elle est faible. Fragile. C'est un louveteau sans défense.

Une ombre s'approche. C'est un homme bien batî, aux cheveux et yeux roux. Il est là, l'observe. Il est là, immobile. S'observent, s'observent. Humain animal.

Finalement, l'homme prend la loupiotte dans ses bras. Elle y trouve du réconfort, bercée elle se met à somnoler. Bercée par la marche reposante de l'homme, elle dort.


***


- Karl, elle est  magnifique !!

Cette voix, c'est celle de Lily. Une jeune femme aux cheveux bordeaux et aux yeux bleus. Karl, c'est l'homme qui a trouvé la loupiotte.

Aujourd'hui c'est Noel. Elle se trouve dans un paquet cadeau et elle a poussé le couvercle. Lily l'a vu et a sauté de joie, la trouvant adorable.

- Lolita ! Elle s’appellera Lolita !

Lolita la loupiotte penche la tête. Pourtant, elle sait qu'elle s'appelle Manon non ? Bon tant pis, écoutons Lily elle à l'air gentille.

Lily la prend dans ses bras et la caline, lui susurrant des "ma Lolita à moi". Karl quant à lui, n'ose que quelques caresses.

Quelques jours plus tard, on lui mit un collier. Un collier de métal clouté avec gravé devant Lolita. Fièrement, la loupiotte se pavane avec. Elle est fière d'appartenir à Lily et Karl, ses maîtres. Ses parents.

Elle dort dans un panier d'osier, dans leur chambre. Ils prennent beaucoup de photos d'elle, ils l'aiment beaucoup. Elle mange la meilleure viande bovine, hachée par leurs soins. Ils ne l'attachent jamais, ne la muselle jamais. Ils ne la laissent jamais seule, l'amènent toujours avec eux. Lui donnent de l'amour à foison. Des calins des bisous des caresses. Elle adore ça, Lolita.


***


- Cette chienne est dangereuse !

- Lolita ne ferait pas de mal à une mouche !


- Ta Lolita, c'est peut être un loup garou sombre idiote !

- Si elle l'était, d'abord elle se serait déjà transformé, ensuite elle serait aussi douce que maintenant


Les villageois se battaient verbalement depuis plusieurs minutes déjà. Lolita ne comprenait pas. Pourquoi parlaient-ils d'elle aussi méchamment ? Karl et Lily lui avaient appris à bien se tenir, elle n'avait jamais été vilaine avec les gens.Mais les autres avaient peur. Peur d'elle. Alors ils imposèrent un choix.

Soit elle partait. Soit Karl et Lily étaient exilés.

Karl grogna tandis que Lily hurla son mécontentement. Puis ils firent ce qu'ils pensaient être le mieux.

Ils firent partir Lolita. Tout en l'accompagnant.

Ils passèrent voir leur amie,  , qui gardait elle une petite fée-démone. Lolita s'en souvenait, elle jouait souvent avec elle. Mais sa mère ne voulait pas partir. Pourtant elle aussi était menacée non ? Lolita ne comprenait rien. Elle regarda la mère puis disparut dans la nuit avec ses maitres.

***

Ils marchèrent longtemps dans le désert. Le vent faisait rage, le sable piquait les yeux. Ils marchèrent péniblement puis près d'une dune ils s'assirent. La petite colline de sable leur faisait office de parasol, une ombre bienfaitrice dans cette chaleur étouffante. Mais alors que tout devait aller pour le mieux, Lolita s'est affolée. Elle s'est vivement relevée. Mais qu'avez t elle ? Elle se mit à japper et à tourner en rond avant de s'enfuir plus loin et de se retourner, aboyant comme pas possible. Lily et Karl n'ont pas compris. Leur chienne est devenue folle ? Non.

Lolita avait flairé le danger.

Elle sauta, jappa, pleura, revenant tirer les pans de tee shirt avant de repartir. Continuant son manège longuement, Lily s'approcha pour la calmer, mais il était trop tard.

Le satellite est tombé.
La main est toujours ouverte, le bras toujours visible. Lolita pleure et s'approche doucement.

Le satellite crisse, son poids le forçant à disparaitre sous le sol. Lolita a mal. Du sang coule de ses yeux, de son nez et de ses oreilles. L'ultrason est très fort, il lui vrille les tympans, mais elle avance jusqu'à toucher la main de Lily et de la mordiller, comme avant. Elle pleure, larme de sang roulant sur le sable.

***

Le satellite est tombé. Il a emporté dans sa chute le corps de Lily et Karl. Il trône au fond d'un gigantesque trou maintenant. Le trou bug. Lolita en a peur mais elle reste à veiller devant le trou. Louve endeuillé et fragile. Louve immobile.

Au bout du deuxième jour, elle se leva et partit. La forêt lui tendait les bras. Alors elle y alla.
Elle marcha longtemps avant de tomber sur la cabane. Une cabane délabré. Elle entra et toussa. La poussière s'était accumulé près des bocaux. Bocaux ? Elle s'approcha. Des bocaux de verre.

Des bocaux de verre contenant des parties du corps.

Cornes de licornes, plumes de pégases, yeux de banshees, griffes de loups-garous, dard de manticore, écaille de dragon, queue de salamandre, bec de griffon, peau de basilic, patte de corbeau-garou, croc de vampire, oreilles d'elfes, ailes de féés, auréoles d'ange, langue de démon, nez de sphinx, poil de chat-garou et d'ours garou... Plein de bocaux ensanglantés ...

Elle renifla. Ca sentait la viande. Un des bocaux était plus appétissant.

De la chair humaine.

Elle brisa le bocal sur le sol et mangea. C'était délicieux. Oh oui tout simplement délicieux.

Elle entendit des bruits. On arrivait ? Des nouveaux maitres ? Elle remua doucement la queue. Mais personne ne les remplacera... Mais au moins, un peu de compagnie. Elle ne demanderait rien de plus. Juste rester aux pieds d'une personne pour pleurer ses parents.

Une femme aux longs cheveux noir et à la robe rouge courte et moulante. Elle portait des escarpins noirs et regardait autour d'elle. Puis elle vit la chienne. Elle grogna.

- Que fais tu ici sale clebs ?!

Lolita couina. Qu'avait elle fait ?! Elle voulait juste un peu de compagnie, pas se faire engueuler ! Mais la nouvelle n'était pas sympathique. Elle devait avoir dans les 20 ans, très grande, un air hautain. Elle faisait peur.

- Tu serais pas un espion des meutes des Morsures tout de meme ?!

Lolita releva une oreille. Bah non, elle était Lolita, chienne de garde. Non ?

La nouvelle vit son collier et Lolita l'exhiba, toute fière. Puis elle se mit à rire. Lolita ne comprit pas. Pourquoi la dame en rouge rigole ?

- Mon dieu ! Un loup dans un panier ! C'est trop drôle !

Loup ?

- Allez redeviens humaine et que ca saute !

Lolita ne comprenait plus. Humaine ? Loup ? Que voulez dire la femme ? Devant le regard perdu et craintif de la chienne, la femme soupira et se frotta le front.

- Quelle empotée je vous jure ! T'es conne ou tu le fais exprès ?!

Prise de panique devant tant de violence, la petite chienne se cacha dans un coin de la pièce en couinant, gardant sa queue entre ses pattes. La femme fulmina, ronchonnant des "mais c'est pas vrai". Enfin, elle alla ranger les bocaux.

- On va un peu attendre avant de voir ce que tu as dans le ventre...

La nuit venue, elle laissa la chienne s'endormir contre son mur mais au matin, lorsque Lolita se réveilla avec une peau rosé, sans poil, sans griffes ni crocs, elle hurla son incompréhension. Devant elle, sa peau de loup...tenue par la maitresse de maison

- Une petite charmuzelle donc...intéressant...tu es plutôt rare ma jolie, tu pourrais me servir...

Lolita voulait juste reprendre sa peau, elle se lança sur ses jambes -maigres pattes- et tenta de la reprendre, elle en avait un besoin vital : sa peau l'appelait, elle en était sure ! L'intruse alla cacher la peau tout en lui déclarant, triomphale, une phrase qui restera gravée dans la tête de la petite chienne.

A partir de cette période, Lolita fut entrainé aux combats pour survivre aux Tournois Illégaux, dont la maitresse de maison raffolait. En parallèle, elle fut entrainé à garder une maison (tant comme une humaine que comme une louve) et à savoir gérer son côté sorcière.

Elle apprenait vite, car elle était heureuse d'avoir un toit, même si Lily et Karl lui manquait, et que les combats étaient parfois durs, elle se devait d'avancer et de se battre. Elle avait une tâche à accomplir, un rôle. Une maison.

Et puis tout bascula une nouvelle fois. Elle disparut. Lui laissant la maison. Et les clients. Et les tâches. En lui donnant simplement l'ordre de "garder la maison". La petite chienne ne perdit pourtant pas espoir de revoir cette femme, et continue de s'occuper de la maison tout en se répétant chaque jour cette phrase gravée au fin fond de sa cervelle :

- Je me nomme Danae, et à partir d'aujourd'hui je serai ta maitresse...Sabaka.



ET VOUS ?

Pseudo/PUF : Ambu
Age : 14
Comment as-tu trouver le forum ? : Je l'ai créé
Comment le trouves-tu ? : une rénovation s'impose
Crédits : Me and Zerochan // Hermione Granger, Harry Potter
Les codes siouplait : validés by la louve sadique ~  


[color=darkblue]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvage.lebonforum.com
 
Lolita S. Varu, ou le gentil petit chien ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauvage ::  :: Personnages Acceptés-
Sauter vers: